Perpignan : flâner et découvrir des merveilles

Sandrine
Perpignan : flâner et découvrir des merveilles

Restaurants

Au gré de vos déambulations, de place en place, de petite rue en petite rue, d'autres restaurants sauront vous charmer.
Notre "cantine" familiale, rue des fabriques couvertes. La Casa Sansa propose des spécialités catalanes. Du pain à l'aïoli, des calamars à la plancha, un mel y mato, un bon verre de vin : les vacances commencent!
18 íbúar mæla með
Casa Sansa
18 íbúar mæla með
Notre "cantine" familiale, rue des fabriques couvertes. La Casa Sansa propose des spécialités catalanes. Du pain à l'aïoli, des calamars à la plancha, un mel y mato, un bon verre de vin : les vacances commencent!
Une terrasse très agréable place Arago, un service très professionnel. Cuisine française et fruits de mer. Le restaurant où j'adore aller avec ma maman!
9 íbúar mæla með
Café Vienne
3 Place François Arago
9 íbúar mæla með
Une terrasse très agréable place Arago, un service très professionnel. Cuisine française et fruits de mer. Le restaurant où j'adore aller avec ma maman!
Mistinguett, rue des fabriques couvertes. Une décoration soignée, une terrasse face au Castillet et une cuisine italienne savoureuse. Quel plaisir d’y boire une sangria blanche entre cousines en début de soirée!
Mistinguett'
15 Rue des Fabriqués Couvertes
Mistinguett, rue des fabriques couvertes. Une décoration soignée, une terrasse face au Castillet et une cuisine italienne savoureuse. Quel plaisir d’y boire une sangria blanche entre cousines en début de soirée!
La Bretagne à l'honneur dans le Roussillon! Rue Maréchal Foch, vous trouverez d'excellentes galettes salées et de délicieuses crêpes sucrées. Me voilà bergère (ma préférée) le temps d'un repas!
Crêperie Bretonne
La Bretagne à l'honneur dans le Roussillon! Rue Maréchal Foch, vous trouverez d'excellentes galettes salées et de délicieuses crêpes sucrées. Me voilà bergère (ma préférée) le temps d'un repas!
Un peu excentré, si vous avez une envie irrésistible de couscous ou de tajine, c'est au Casablanca du boulevard Kennedy qu'il faut se rendre. Ce restaurant marocain ravira vos papilles.
LE CASABLANCA
7 Av. John Fitzgerald Kennedy
Un peu excentré, si vous avez une envie irrésistible de couscous ou de tajine, c'est au Casablanca du boulevard Kennedy qu'il faut se rendre. Ce restaurant marocain ravira vos papilles.
Le Napoli, place de Catalogne, propose d'excellentes pizzas cuites au feu de bois et une cuisine traditionnelle très variée. Chacun y trouvera son bonheur.
Le Napoli
3bis Place de Catalogne
Le Napoli, place de Catalogne, propose d'excellentes pizzas cuites au feu de bois et une cuisine traditionnelle très variée. Chacun y trouvera son bonheur.
Le Divil, rue des fabriques d'en Nabot, pour les amateurs de viande.
17 íbúar mæla með
Restaurant Le Divil
9 Rue Fabriqués d'en Nabot
17 íbúar mæla með
Le Divil, rue des fabriques d'en Nabot, pour les amateurs de viande.
Le restaurant Le 17, rue cité Bartissol, vous propose des produits de grande qualité. Une attention particulière est apportée à l'esthétique des assiettes. Pour les amateurs de poisson, avec une terrasse intime donnant sur les contreforts de la cathédrale Saint-Jean.
18 íbúar mæla með
Le 17
17 Rue de la Révolution Française
18 íbúar mæla með
Le restaurant Le 17, rue cité Bartissol, vous propose des produits de grande qualité. Une attention particulière est apportée à l'esthétique des assiettes. Pour les amateurs de poisson, avec une terrasse intime donnant sur les contreforts de la cathédrale Saint-Jean.
Le restaurant étoilé de Perpignan, rue Jean Payra. Vous pouvez découvrir cette cuisine gastronomique à un prix raisonnable en choisissant d'y déjeuner, du mardi au vendredi. Le restaurant est fermé en juillet.
14 íbúar mæla með
La Galinette
23 Rue Jean Payra
14 íbúar mæla með
Le restaurant étoilé de Perpignan, rue Jean Payra. Vous pouvez découvrir cette cuisine gastronomique à un prix raisonnable en choisissant d'y déjeuner, du mardi au vendredi. Le restaurant est fermé en juillet.
Le VIP (Vineu I Profiteu : venez et profitez!) rue grande des fabriques. Restaurant avec une terrasse très agréable et un personnel sympathique et professionnel. Cuisine française et catalane. Attention, pensez à réserver car il est souvent complet! Très plaisant!
Le VIP
4 Rue Grande des Fabriqués
Le VIP (Vineu I Profiteu : venez et profitez!) rue grande des fabriques. Restaurant avec une terrasse très agréable et un personnel sympathique et professionnel. Cuisine française et catalane. Attention, pensez à réserver car il est souvent complet! Très plaisant!

Déjeuner sur le pouce

N'hésitez pas à faire un détour par la pittoresque rue René Paratilla : vous y découvrirez la Maison du jambon, le Bar de la marée, des épiceries. Parfait pour manger des tapas et repartir avec des olives... Des DJ animent les lieux les jeudis et vendredis soirs.
Délicieux hamburgers classiques et végétariens. Terrasse ombragée sur les allées Maillol.
8 íbúar mæla með
TORCATIS EN VILLE Burgers maison
8 íbúar mæla með
Délicieux hamburgers classiques et végétariens. Terrasse ombragée sur les allées Maillol.
Pour les amateurs de cuisine asiatique, rue du Castillet. Très bon.
PITAYA Thaï Street Food
6 Rue du Castillet
Pour les amateurs de cuisine asiatique, rue du Castillet. Très bon.
Epicerie et sandwicherie, Frankette propose des produits frais et locaux. Une mini terrasse à découvrir rue Cité Bartissol, à côté de la cathédrale Saint-Jean.
Frankette
3 Rue Cité Bartissol
Epicerie et sandwicherie, Frankette propose des produits frais et locaux. Une mini terrasse à découvrir rue Cité Bartissol, à côté de la cathédrale Saint-Jean.
Marché couvert du mardi au dimanche, une vingtaine d'artisans de bouche est présente et vous pouvez vous restaurer ou prendre un verre sur place. Vous y trouverez certainement votre bonheur. Ambiance conviviale assurée. A ne pas manquer!
34 íbúar mæla með
Les Halles Vauban
37-39 Quai Sébastien Vauban
34 íbúar mæla með
Marché couvert du mardi au dimanche, une vingtaine d'artisans de bouche est présente et vous pouvez vous restaurer ou prendre un verre sur place. Vous y trouverez certainement votre bonheur. Ambiance conviviale assurée. A ne pas manquer!

Gourmandises

Plusieurs SALONS DE THÉ sont installés dans les cours intérieures des immeubles du centre ville (notamment aux alentours du musée Rigaud). Parfaits pour une pause en milieu de journée ou un rapide déjeuner!
Une institution perpignanaise, rue de la Barre. Cette pâtisserie propose des produits de très grande qualité. Je me damnerais pour un jésuite!
Esparcel
11 Rue de la Barre
Une institution perpignanaise, rue de la Barre. Cette pâtisserie propose des produits de très grande qualité. Je me damnerais pour un jésuite!
Chocolaterie confiserie du passage Rive Gauche, il y a toujours des chocolats Gourmandine sur notre table de Noël. J'ai une grande faiblesse pour les pralinés, même en été...
Gourmandine
29 Quai Sébastien Vauban
Chocolaterie confiserie du passage Rive Gauche, il y a toujours des chocolats Gourmandine sur notre table de Noël. J'ai une grande faiblesse pour les pralinés, même en été...
Pâtissier, chocolatier et glacier place de la République, vous découvrirez des créations originales et contemporaines. Très esthétique... et très bon.
Olivier Bajard
11 Place de la République
Pâtissier, chocolatier et glacier place de la République, vous découvrirez des créations originales et contemporaines. Très esthétique... et très bon.
La boulangerie pâtisserie Pruja, 6 rue Font-Froide, propose, en plus du pain, des viennoiseries à l'ancienne et des spécialités catalanes. Ses rousquilles sont fameuses et si vous voulez les goûter, n'hésitez pas à passer une commande : elles disparaissent très vite... Ouvert du mardi au samedi de 15h30 à 19h30 et 2 matins de 11h à 13h (mercredi et samedi).
Pruja Guillaume
6 Rue Fontfroide
La boulangerie pâtisserie Pruja, 6 rue Font-Froide, propose, en plus du pain, des viennoiseries à l'ancienne et des spécialités catalanes. Ses rousquilles sont fameuses et si vous voulez les goûter, n'hésitez pas à passer une commande : elles disparaissent très vite... Ouvert du mardi au samedi de 15h30 à 19h30 et 2 matins de 11h à 13h (mercredi et samedi).

Culture / Sorties

Autres monuments à découvrir : CASA JULIA : 2 rue des Fabriques d'en Nabot, certainement la plus ancienne maison de Perpignan (15° siècle). Elle ne se visite malheureusement pas. PALAIS DES CORTS : 26 rue de l'Argenterie. Construit au début du 14° siècle. La Croix Rouge occupe désormais les lieux.
Le musée de mon enfance... Il propose une belle collection d'art allant du 14° au 21° siècle. J'aime particulièrement la section d'art médiéval. Sa récente extension en fait un musée très agréable à parcourir et les expositions temporaires y sont toujours de qualité. Je vous le recommande vivement!
23 íbúar mæla með
Hyacinthe Rigaud Museum
16 Rue de l'Ange
23 íbúar mæla með
Le musée de mon enfance... Il propose une belle collection d'art allant du 14° au 21° siècle. J'aime particulièrement la section d'art médiéval. Sa récente extension en fait un musée très agréable à parcourir et les expositions temporaires y sont toujours de qualité. Je vous le recommande vivement!
Pour découvrir la faune et la flore des Pyrénées-Orientales. Une visite hors du temps.
Natural History Museum
12 Rue Fontaine Neuve
Pour découvrir la faune et la flore des Pyrénées-Orientales. Une visite hors du temps.
Cet hôtel particulier a été conçu fin 19°, début 20°. Vous découvrirez un décor fin de siècle et Art Nouveau, ainsi qu'un patio-jardin. A ne pas manquer!
9 íbúar mæla með
Hôtel Pams
18 Rue Emile Zola
9 íbúar mæla með
Cet hôtel particulier a été conçu fin 19°, début 20°. Vous découvrirez un décor fin de siècle et Art Nouveau, ainsi qu'un patio-jardin. A ne pas manquer!
Vous reconnaissez certainement sa silhouette, qui domine l'appartement! La construction du Castillet a commencé vers 1370. D'abord porte de la ville (remplacé par la porte Notre-Dame) puis prison d'Etat, il est l'un des édifices les plus emblématiques de Perpignan. Construit pour défendre la ville, mais aussi pour surveiller ses habitants, il faut l'imaginer entouré de bâtiments dès son achèvement à la fin du 15° siècle et prolongé par des remparts, jusqu'à leur démolition au début du 20° siècle. Il abrite le musée des arts et traditions populaires catalans : la Casa Pairal. Vous pouvez monter à son sommet : du haut de la tourelle, vous aurez une jolie vue sur les toits de la ville.
45 íbúar mæla með
Le Castillet
45 íbúar mæla með
Vous reconnaissez certainement sa silhouette, qui domine l'appartement! La construction du Castillet a commencé vers 1370. D'abord porte de la ville (remplacé par la porte Notre-Dame) puis prison d'Etat, il est l'un des édifices les plus emblématiques de Perpignan. Construit pour défendre la ville, mais aussi pour surveiller ses habitants, il faut l'imaginer entouré de bâtiments dès son achèvement à la fin du 15° siècle et prolongé par des remparts, jusqu'à leur démolition au début du 20° siècle. Il abrite le musée des arts et traditions populaires catalans : la Casa Pairal. Vous pouvez monter à son sommet : du haut de la tourelle, vous aurez une jolie vue sur les toits de la ville.
La construction de la Loge de Mer débute à la fin du 14° siècle. L'ancienne girouette d'angle en forme de caravelle, maintenant fixe, nous rappelle que ce bâtiment abritait autrefois une bourse de commerce et le siège du Consulat de mer. (tribunal maritime, organisé par les marchands de la ville en 1388). Vous y trouverez désormais l'Office de Tourisme, où l'accueil est chaleureux et qui saura vous donner de précieux conseils pour que votre séjour à Perpignan soit une réussite.
La Loge de Mer
La construction de la Loge de Mer débute à la fin du 14° siècle. L'ancienne girouette d'angle en forme de caravelle, maintenant fixe, nous rappelle que ce bâtiment abritait autrefois une bourse de commerce et le siège du Consulat de mer. (tribunal maritime, organisé par les marchands de la ville en 1388). Vous y trouverez désormais l'Office de Tourisme, où l'accueil est chaleureux et qui saura vous donner de précieux conseils pour que votre séjour à Perpignan soit une réussite.
Le Consulat (l'hôtel de ville) et le Palais de la Députation (représentation du pouvoir de Barcelone, bâti vers 1450) ont été construits entre la fin du 14° siècle et le 17° siècle et sont dans le prolongement de la Loge de mer. Vous êtes au cœur du centre commercial et artisanal de Perpignan qui s'est développé dès les 11° et 12° siècles. La cour de l'hôtel de ville sert d'écrin à la "Méditerrannée", sculpture de Maillol. Vous retrouverez un autre bronze de Maillol, la "Vénus au collier" à l'extrémité de la place de la Loge, sur l'ancienne place du "poids du Roy". La cour du Palais de la Députation permet de passer de la place de la Loge à la rue de la Barre, où se tenait un des plus anciens marchés de Perpignan. Centre de gravité de Perpignan, la mairie et l'annexe de la mairie occupent ces deux bâtiments. Il fait bon s'assoir aux terrasses de la place de la Loge!
Mairie de PERPIGNAN - Hôtel de ville
Le Consulat (l'hôtel de ville) et le Palais de la Députation (représentation du pouvoir de Barcelone, bâti vers 1450) ont été construits entre la fin du 14° siècle et le 17° siècle et sont dans le prolongement de la Loge de mer. Vous êtes au cœur du centre commercial et artisanal de Perpignan qui s'est développé dès les 11° et 12° siècles. La cour de l'hôtel de ville sert d'écrin à la "Méditerrannée", sculpture de Maillol. Vous retrouverez un autre bronze de Maillol, la "Vénus au collier" à l'extrémité de la place de la Loge, sur l'ancienne place du "poids du Roy". La cour du Palais de la Députation permet de passer de la place de la Loge à la rue de la Barre, où se tenait un des plus anciens marchés de Perpignan. Centre de gravité de Perpignan, la mairie et l'annexe de la mairie occupent ces deux bâtiments. Il fait bon s'assoir aux terrasses de la place de la Loge!
Maison d'un riche drapier datant du début du 16° siècle. Actuellement fermée pour travaux, vous pourrez néanmoins admirer le décor sculpté de sa façade.
Casa Xancho
8 Rue de la Main de Fer
Maison d'un riche drapier datant du début du 16° siècle. Actuellement fermée pour travaux, vous pourrez néanmoins admirer le décor sculpté de sa façade.
La construction du palais a commencé au 13° siècle. Il est le témoin de l'âge d'or de Perpignan, alors capitale du royaume de Majorque, jusqu'à sa chute au milieu du 14° siècle. A partir de la fin du 15° siècle, le palais est enfermé dans une citadelle construite et remaniée au fil des siècles, en fonction des besoins militaires. La citadelle qui nous est parvenue a été bâtie par Philippe II de 1555 à 1577. En avance sur son temps, elle a été peu modifiée par Vauban au 17° siècle.
63 íbúar mæla með
Palace of the Kings of Majorca
63 íbúar mæla með
La construction du palais a commencé au 13° siècle. Il est le témoin de l'âge d'or de Perpignan, alors capitale du royaume de Majorque, jusqu'à sa chute au milieu du 14° siècle. A partir de la fin du 15° siècle, le palais est enfermé dans une citadelle construite et remaniée au fil des siècles, en fonction des besoins militaires. La citadelle qui nous est parvenue a été bâtie par Philippe II de 1555 à 1577. En avance sur son temps, elle a été peu modifiée par Vauban au 17° siècle.
Construite entre 1324 et 1509, l'église Saint-Jean-Baptiste a remplacé l'église Saint-Jean-le-Vieux, devenue trop petite, mais toujours existante. Elle a été érigée en cathédrale en 1602. Le porche date du 17° siècle et le campanile en fer forgé du 18° siècle. La cathédrale fait partie d'un ensemble religieux urbain comprenant le cloître-cimetière Campo Santo, l'église Saint-Jean-le-Vieux, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, la chapelle funéraire Saint-Jean-l'Évangéliste, la chapelle du Dévot-Christ, l'ancien palais épiscopal et le bâtiment dit du Syndicat. Cet ensemble comprenait également l'hôpital Saint-Jean et le presbytère, détruits.
15 íbúar mæla með
Perpignan Cathedral
1 Rue de l'Horloge
15 íbúar mæla með
Construite entre 1324 et 1509, l'église Saint-Jean-Baptiste a remplacé l'église Saint-Jean-le-Vieux, devenue trop petite, mais toujours existante. Elle a été érigée en cathédrale en 1602. Le porche date du 17° siècle et le campanile en fer forgé du 18° siècle. La cathédrale fait partie d'un ensemble religieux urbain comprenant le cloître-cimetière Campo Santo, l'église Saint-Jean-le-Vieux, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, la chapelle funéraire Saint-Jean-l'Évangéliste, la chapelle du Dévot-Christ, l'ancien palais épiscopal et le bâtiment dit du Syndicat. Cet ensemble comprenait également l'hôpital Saint-Jean et le presbytère, détruits.
Le cloître cimetière Saint-Jean, dit "Campo Santo" depuis sa restauration, a été édifié au début du 14° siècle. Il a la forme d'un carré, avec des côtés d'environ 54 m. Il est composé d'une suite de tombeaux arqués qui formaient quatre galeries dont trois seulement subsistent. Initialement les côtés étaient recouverts d'un appentis de bois soutenu par des colonnes aux chapiteaux sculptés. Les arcs sont gravés pour la plupart d'un blason aux armes des familles de la noblesse ou de la haute bourgeoisie. Dès 1321, très rapidement après sa construction, on pensa aux moins fortunés qui purent se faire enterrer dans un ossuaire situé au centre du cloître. Le Campo Santo accueille désormais des artistes au mois de juillet.
11 íbúar mæla með
Campo Santo
6 Rue Amiral Ribeil
11 íbúar mæla með
Le cloître cimetière Saint-Jean, dit "Campo Santo" depuis sa restauration, a été édifié au début du 14° siècle. Il a la forme d'un carré, avec des côtés d'environ 54 m. Il est composé d'une suite de tombeaux arqués qui formaient quatre galeries dont trois seulement subsistent. Initialement les côtés étaient recouverts d'un appentis de bois soutenu par des colonnes aux chapiteaux sculptés. Les arcs sont gravés pour la plupart d'un blason aux armes des familles de la noblesse ou de la haute bourgeoisie. Dès 1321, très rapidement après sa construction, on pensa aux moins fortunés qui purent se faire enterrer dans un ossuaire situé au centre du cloître. Le Campo Santo accueille désormais des artistes au mois de juillet.
L’église Saint-Jacques est la première église construite pour accompagner l’expansion urbaine du 13° siècle. En 1699, la chapelle de la Sanch, pour la Confrérie du Précieux Sang de Jésus-Christ fondée en 1416 par saint Vincent Ferrier, est adossée à l'ouest de l’église, avant de lui être rattachée sous le Second Empire par la suppression du mur séparant les deux édifices. La Confrérie est célèbre pour sa procession du vendredi-saint. Le clocher, reconstruit au milieu du 16° siècle, a été refait vers 1850. N'hésitez pas à découvrir cette église et son petit jardin sur les hauteurs de Perpignan, soit en passant par les rues du pittoresque quartier Saint-Jacques, soit en longeant les remparts.
Église Saint-Jacques de Perpignan
L’église Saint-Jacques est la première église construite pour accompagner l’expansion urbaine du 13° siècle. En 1699, la chapelle de la Sanch, pour la Confrérie du Précieux Sang de Jésus-Christ fondée en 1416 par saint Vincent Ferrier, est adossée à l'ouest de l’église, avant de lui être rattachée sous le Second Empire par la suppression du mur séparant les deux édifices. La Confrérie est célèbre pour sa procession du vendredi-saint. Le clocher, reconstruit au milieu du 16° siècle, a été refait vers 1850. N'hésitez pas à découvrir cette église et son petit jardin sur les hauteurs de Perpignan, soit en passant par les rues du pittoresque quartier Saint-Jacques, soit en longeant les remparts.
Les Dominicains se sont établis à Saint-Jacques en 1240 dans un quartier hors de la première enceinte. La grande église gothique couverte en charpente, un des deux cloîtres et la chapelle capitulaire nous sont parvenus assez bien conservés, malgré des incendies dévastateurs et une longue occupation de l’Armée dès avant la Révolution française. Paradoxalement, l’occupation militaire a sauvegardé cet ensemble remarquable, le seul des couvents des ordres mendiants qui nous soit parvenu. L’église, devenue propriété de la ville, a été restaurée dans les années 1980. Elle est ouverte uniquement lors d'expositions.
Dominican Church
6 Rue François Rabelais
Les Dominicains se sont établis à Saint-Jacques en 1240 dans un quartier hors de la première enceinte. La grande église gothique couverte en charpente, un des deux cloîtres et la chapelle capitulaire nous sont parvenus assez bien conservés, malgré des incendies dévastateurs et une longue occupation de l’Armée dès avant la Révolution française. Paradoxalement, l’occupation militaire a sauvegardé cet ensemble remarquable, le seul des couvents des ordres mendiants qui nous soit parvenu. L’église, devenue propriété de la ville, a été restaurée dans les années 1980. Elle est ouverte uniquement lors d'expositions.
Les Minimes, dont l’ordre est fondé en 1493 par saint François de Paule, édifièrent en 1575 ce couvent sur une partie de l’ancien quartier juif. Ils dédièrent l’église à Notre-Dame-de-la-Victoire et élevèrent en 1617 un grand cloître à double étage construit en brique et relativement bien conservé. La Manutention militaire s’y établit au 19° siècle. Depuis son rachat par la Ville, le cloître et le chœur de l’ancienne église, divisée en deux par un plancher, ont été restaurés. Le couvent des Minimes est ouvert uniquement lors d'expositions.
Couvent Des Minimes
12 Rue Louis Bausil
Les Minimes, dont l’ordre est fondé en 1493 par saint François de Paule, édifièrent en 1575 ce couvent sur une partie de l’ancien quartier juif. Ils dédièrent l’église à Notre-Dame-de-la-Victoire et élevèrent en 1617 un grand cloître à double étage construit en brique et relativement bien conservé. La Manutention militaire s’y établit au 19° siècle. Depuis son rachat par la Ville, le cloître et le chœur de l’ancienne église, divisée en deux par un plancher, ont été restaurés. Le couvent des Minimes est ouvert uniquement lors d'expositions.
Les Carmes viennent s'installer à Perpignan en 1270. Leur couvent se situe hors les murs, dans les quartiers pauvres de la ville. La grande église sera construite en 1325 et le cloître entre 1333 et 1342. En partie loués à l’Armée au début du 18e siècle, les bâtiments conventuels sont transformés en Arsenal. Le cloître, démonté et vendu en 1838, a été reconstitué chez un châtelain dans l’Aude : un marquage au sol en indique l’emplacement. Seuls subsistent des vestiges de l'église. Des fouilles archéologiques récentes ont révélé l’existence d’une crypte datant du 15° siècle devant le chœur. Actuellement, propriété de la ville, l'Arsenal est devenu un centre de promotion des cultures populaires en milieu urbain, occupé notamment par la Casa Musicale.
Couvent des carmes (l'arsenal)
1 Rue Jean Vielledent
Les Carmes viennent s'installer à Perpignan en 1270. Leur couvent se situe hors les murs, dans les quartiers pauvres de la ville. La grande église sera construite en 1325 et le cloître entre 1333 et 1342. En partie loués à l’Armée au début du 18e siècle, les bâtiments conventuels sont transformés en Arsenal. Le cloître, démonté et vendu en 1838, a été reconstitué chez un châtelain dans l’Aude : un marquage au sol en indique l’emplacement. Seuls subsistent des vestiges de l'église. Des fouilles archéologiques récentes ont révélé l’existence d’une crypte datant du 15° siècle devant le chœur. Actuellement, propriété de la ville, l'Arsenal est devenu un centre de promotion des cultures populaires en milieu urbain, occupé notamment par la Casa Musicale.
Fondée au début du 14° siècle à proximité du palais royal, Notre-Dame-la-Real est l'une des trois nouvelles paroisses de la ville majorquine. Cette église accueillit en 1381 un prieuré d'Augustins dont l'abbé avait rang d'évêque. Lors du Grand Schisme d’Occident, Benoît XIII, le dernier pape d'Avignon, originaire d’Aragon, y convoqua un concile en 1408. Désaffectée en 1793, l'église est transformée en parc d'artillerie puis rendue au culte en 1803. Dénommée « la Sainte-Marie Majeure de Perpignan » à la fin du 19° siècle, sa restauration est achevée depuis 2012.
Paroisse Notre Dame La Réal
7 Rue de l'Église la Réal
Fondée au début du 14° siècle à proximité du palais royal, Notre-Dame-la-Real est l'une des trois nouvelles paroisses de la ville majorquine. Cette église accueillit en 1381 un prieuré d'Augustins dont l'abbé avait rang d'évêque. Lors du Grand Schisme d’Occident, Benoît XIII, le dernier pape d'Avignon, originaire d’Aragon, y convoqua un concile en 1408. Désaffectée en 1793, l'église est transformée en parc d'artillerie puis rendue au culte en 1803. Dénommée « la Sainte-Marie Majeure de Perpignan » à la fin du 19° siècle, sa restauration est achevée depuis 2012.
Depuis la fin du 18° siècle, c'est la Loge de mer qui faisait office de théâtre à Perpignan. Ce lieu ne convenant plus pour diverses raisons, un collectif de 57 bourgeois de la ville lance une souscription afin de faire l'acquisition de l'emplacement de l'ancien collège des jésuites et d'y faire construite un nouveau théâtre. Le projet est adopté par le conseil municipal en 1811. La construction démarre fin 1812 et le nouveau théâtre entre en service en novembre 1813, alors que les travaux ne sont pas tout à fait achevés. Le théâtre municipal de Perpignan est un théâtre à l'italienne. Il comprend la grande salle du théâtre (fauteuils d'orchestre et deux balcons), en forme de lyre et à l'acoustique réputée, et la salle Jean Cocteau, située au deuxième étage. Rénové récemment, il sert également de salle de cours pour la faculté de droit.
Théàtre Municipal
5 Place de la République
Depuis la fin du 18° siècle, c'est la Loge de mer qui faisait office de théâtre à Perpignan. Ce lieu ne convenant plus pour diverses raisons, un collectif de 57 bourgeois de la ville lance une souscription afin de faire l'acquisition de l'emplacement de l'ancien collège des jésuites et d'y faire construite un nouveau théâtre. Le projet est adopté par le conseil municipal en 1811. La construction démarre fin 1812 et le nouveau théâtre entre en service en novembre 1813, alors que les travaux ne sont pas tout à fait achevés. Le théâtre municipal de Perpignan est un théâtre à l'italienne. Il comprend la grande salle du théâtre (fauteuils d'orchestre et deux balcons), en forme de lyre et à l'acoustique réputée, et la salle Jean Cocteau, située au deuxième étage. Rénové récemment, il sert également de salle de cours pour la faculté de droit.
Le Théâtre de l'Archipel a été réalisé par les cabinets d'architectes associés de Jean Nouvel et Brigitte Métra (dUCKS scéno pour la scénographie de la grande salle et Kahle Acoustics pour les études acoustiques). Chaque élément a été conçu pour rendre hommage à la culture et à l'histoire du département. Le site du Théâtre de l'Archipel se compose de 3 salles : Le Grenat, Le Carré, Le Studio. Seules les deux premières sont ouvertes au public. Le Grenat est un hommage au "grenat de Perpignan", pierre emblématique de la ville, sublimé par le savoir-faire ancestral des bijoutiers du département. Le Carré est un cube en acier Corten® qui fait écho aux mines de fer du Canigou dont l'extraction du minerai a rythmé durant des siècles la vie des habitants du Conflent et du Vallespir. Le Théâtre de l'Archipel comprend également une Tour (cage de scène de la même hauteur que le Castillet, qui rappelle les tours à signaux du département), un bâtiment doré, comme l'or du Tech ou de la Têt ou le soleil, qui abrite le pôle administratif et un atelier décor recouvert d'affiches, qui se fait la mémoire des spectacles passés. Il a été inauguré en 2011 et s'est vu accorder en 2012 le label de "scène nationale" (70 en France). Il propose une programmation riche et variée tout au long de l'année.
19 íbúar mæla með
Theatre Archipelago
19 íbúar mæla með
Le Théâtre de l'Archipel a été réalisé par les cabinets d'architectes associés de Jean Nouvel et Brigitte Métra (dUCKS scéno pour la scénographie de la grande salle et Kahle Acoustics pour les études acoustiques). Chaque élément a été conçu pour rendre hommage à la culture et à l'histoire du département. Le site du Théâtre de l'Archipel se compose de 3 salles : Le Grenat, Le Carré, Le Studio. Seules les deux premières sont ouvertes au public. Le Grenat est un hommage au "grenat de Perpignan", pierre emblématique de la ville, sublimé par le savoir-faire ancestral des bijoutiers du département. Le Carré est un cube en acier Corten® qui fait écho aux mines de fer du Canigou dont l'extraction du minerai a rythmé durant des siècles la vie des habitants du Conflent et du Vallespir. Le Théâtre de l'Archipel comprend également une Tour (cage de scène de la même hauteur que le Castillet, qui rappelle les tours à signaux du département), un bâtiment doré, comme l'or du Tech ou de la Têt ou le soleil, qui abrite le pôle administratif et un atelier décor recouvert d'affiches, qui se fait la mémoire des spectacles passés. Il a été inauguré en 2011 et s'est vu accorder en 2012 le label de "scène nationale" (70 en France). Il propose une programmation riche et variée tout au long de l'année.
Salle de concert, rattachée au site du Théâtre de l'Archipel.
8 íbúar mæla með
El Médiator
8 íbúar mæla með
Salle de concert, rattachée au site du Théâtre de l'Archipel.
Concerts, spectacles, expositions, congrès, séminaires. Vous trouverez également sur place des espaces de restauration.
Palace Georges Pompidou Congress
Concerts, spectacles, expositions, congrès, séminaires. Vous trouverez également sur place des espaces de restauration.
Les deux premiers cinémas de Perpignan, le Castillet et l'Apollo, ont été créés en 1911. L'Apollo a depuis disparu et le Castillet peut revendiquer de nos jours le titre de plus ancien cinéma de France encore en activité. Les façades et toitures sont inscrites au titre des monuments historiques en 1997 et, en tant que construction du XXe siècle, il obtient également le label « Patrimoine du XXe siècle ». Enfant, j'y ai vu mon premier film! Le cinéma propose une programmation variée et des films en version originale.
10 íbúar mæla með
cinéma le Castillet
1 Boulevard Thomas Wilson
10 íbúar mæla með
Les deux premiers cinémas de Perpignan, le Castillet et l'Apollo, ont été créés en 1911. L'Apollo a depuis disparu et le Castillet peut revendiquer de nos jours le titre de plus ancien cinéma de France encore en activité. Les façades et toitures sont inscrites au titre des monuments historiques en 1997 et, en tant que construction du XXe siècle, il obtient également le label « Patrimoine du XXe siècle ». Enfant, j'y ai vu mon premier film! Le cinéma propose une programmation variée et des films en version originale.
La villa des Tilleuls date du début du 20° siècle. Léguée par Joseph Puig à Perpignan en même temps que sa collection, elle est devenue un musée numismatique. Son parc est un jardin public.
Museum of Coins and Medals Joseph Puig
42 Avenue de Grande Bretagne
La villa des Tilleuls date du début du 20° siècle. Léguée par Joseph Puig à Perpignan en même temps que sa collection, elle est devenue un musée numismatique. Son parc est un jardin public.

Informations sur la ville

Vous souhaitez repartir avec un souvenir de votre séjour à Perpignan? LES TOILES DU SOLEIL, place Gambetta, vous combleront. Cette boutique propose des produits régionaux de qualité, à tous les prix, dont les fameuses Toiles du Soleil, qui font renaître la grande tradition du tissage catalan. La manufacture se trouve à Saint-Laurent-de-Cerdans.
PERPIGNAN Entre mer et montagne, aux portes de l'Espagne, Perpignan est une ville parfaite si vous aimez les ambiances colorées et festives du sud. Longtemps disputée entre l'Espagne et la France, Perpignan n'est devenue définitivement française qu'en 1659. Vous trouverez de nombreux témoignages de ce passé tumultueux et un attachement fort à ses racines catalanes. Plusieurs évènements rythment la vie de la ville tout au long de l'année. Certains sont devenus incontournables au fil du temps. LES FEUX DE LA SAINT JEAN Fin juin, une incroyable célébration de la liberté et de la fraternité, à laquelle participent les villages du département et qui se termine au pied du Castillet : feu de joie sécurisé et danses vous réjouiront jusqu'à une heure avancée! FILAF La dernière semaine de juin. Le Festival International du Livre d'Art et du Film est consacré à l'art et plus particulièrement à ses éditions littéraires et productions cinématographiques. A découvrir dans les lieux majestueux du centre-ville. LIVE AU CAMPO En juillet, des concerts à la belle étoile au Campo Santo. Magique! Vous y retrouverez vos artistes préférés. LES JEUDIS DE PERPIGNAN Théâtre, scènes musicales, arts du cirque, parades et fanfares animent la ville tous les jeudis de l'été. Choisissez vite une terrasse et laissez vous porter... VISA POUR L'IMAGE De fin août à fin septembre. Festival International du Photojournalisme. Des photographes d'exception vous font découvrir le monde d'aujourd'hui dans des lieux d'exposition chargés d'histoire. FESTIVAL DE MUSIQUE SACREE La deuxième quinzaine d'octobre. Ce festival réunit un grand nombre de musiciens aux univers multiples dans le centre historique de Perpignan. HISTOIRE L'histoire de Perpignan est complexe. Petit village en bordure de la Têt, c'est autour de l'an 1000 que les comtes de Roussillon en font leur résidence. Ils y bâtissent leur château, reconstruisent l'église, fondent un hôpital pour les pauvres. Les bourgeois financent la construction d'une première enceinte autour de l'actuelle paroisse Saint-Jean et obtiennent leurs premières franchises. Les habitants agrandissent leur église. Le premier pont sur la Têt est achevé. Ce n'est qu'après le rattachement du Roussillon à Barcelone et à l'Aragon, que Perpignan devient une ville. En 1276, le roi Jacques II (fils cadet du roi d'Aragon Jacques le Conquérant) en fait la capitale de ses états, le royaume de Majorque. Le château royal - le palais des rois de Majorque - est construit pour l'essentiel entre 1275 et 1300. Comme toute capitale, Perpignan draine et accumule de nombreuses richesses. En 1324, le deuxième roi de Majorque, Sanche, et l'évèque d'Elne posent les premières pierres de la cathédrale. La nouvelle enceinte, commencée dès la création du royaume, est achevée. Les trois nouvelles églises paroissiales (Saint-Matthieu, Notre-Dame la Réal et Saint-Jacques) sont achevées ou en cours d'achèvement. Les grands ordres mendiants (Franciscains, Dominicains et Carmes) agrandissent leurs couvents. En moins d'un siècle, le modeste chef-lieu des comtes de Roussillon est devenu une ville considérable. 20 ans plus tard, après l'effondrement de la monarchie majorquine et les ravages de la peste noire, les crises politiques, démographiques et économiques s'enchaînent. Presque plus rien d'important n'est entrepris avant 1400, à l'exception de la construction du premier Castillet par Pierre IV dès le retour du Roussillon à l'Aragon, et la création de l'Université. L'essentiel des structures et du paysage urbain est néanmoins planté. Les limites fixées à la ville par le fils de Jacques le Conquérant vont rester immuables pendant près de 6 siècles. La renaissance de la première moitié du 15° siècle voit l'achèvement de la cathédrale, la construction de la Loge de Mer et du Palais de la Députation. Mais elle est durablement compromise par la lutte acharnée que se livrent le roi de France Louis XI et Jean II d'Aragon, lutte qui se prolongera jusqu'au milieu du 17° siècle. Pendant 2 siècles, Perpignan sera une ville disputée entre la France et l'Espagne. Les contraintes militaires vont alors scander et contrarier le développement de la ville. Une première Citadelle est construite pendant la première annexion à la France, entre 1475 et 1493, et la porte Notre-Dame est ajoutée au Castillet. Le renforcement des remparts est la grande affaire des 16° et 17° siècles. La troisième Citadelle, construite par Philippe II vers 1575, marque encore le paysage urbain. La ville se rend aux Français le 9 septembre 1642, après un siège de près de 6 mois, dirigé un temps par Louis XIII. Le Roussillon et une partie de la Cerdagne sont définitivement rattachés à la France par le Traité des Pyrénées en 1659. D'immenses travaux sont entrepris, concrétisant le changement de souveraineté. La paix revenue entraîne une floraison de maisons particulières et d'édifices publics. Le baroque catalan explose et souligne à quel point la francisation fut lente sous l'Ancien Régime. L'introduction des modèles français en matière de construction et d'éducation ne s'amorce qu'après 1750. La Révolution française donne une impulsion décisive à ce mouvement. C'est hors les murs que les modifications sont les plus importantes sous l'Ancien Régime : pérennisation de la route de France, construction de ponts, canalisation des rivières pour protéger le grenier à céréales qu'était alors la plaine du Roussillon. A partir de 1750, les premières grandes routes sont mises en œuvre. L'arrivée du chemin de fer sous Napoléon III bouleverse l'économie locale. Au 19° siècle, la population est multipliée par 3. Les fortifications deviennent une contrainte et les élus décident de sacrifier les témoins d'une grande partie du passé de Perpignan, celui de son histoire militaire. La partie nord des remparts, puis la partie sud sont détruites, permettant de relier la ville ancienne et la ville nouvelle construite hors les murs.
126 íbúar mæla með
Perpignan
126 íbúar mæla með
PERPIGNAN Entre mer et montagne, aux portes de l'Espagne, Perpignan est une ville parfaite si vous aimez les ambiances colorées et festives du sud. Longtemps disputée entre l'Espagne et la France, Perpignan n'est devenue définitivement française qu'en 1659. Vous trouverez de nombreux témoignages de ce passé tumultueux et un attachement fort à ses racines catalanes. Plusieurs évènements rythment la vie de la ville tout au long de l'année. Certains sont devenus incontournables au fil du temps. LES FEUX DE LA SAINT JEAN Fin juin, une incroyable célébration de la liberté et de la fraternité, à laquelle participent les villages du département et qui se termine au pied du Castillet : feu de joie sécurisé et danses vous réjouiront jusqu'à une heure avancée! FILAF La dernière semaine de juin. Le Festival International du Livre d'Art et du Film est consacré à l'art et plus particulièrement à ses éditions littéraires et productions cinématographiques. A découvrir dans les lieux majestueux du centre-ville. LIVE AU CAMPO En juillet, des concerts à la belle étoile au Campo Santo. Magique! Vous y retrouverez vos artistes préférés. LES JEUDIS DE PERPIGNAN Théâtre, scènes musicales, arts du cirque, parades et fanfares animent la ville tous les jeudis de l'été. Choisissez vite une terrasse et laissez vous porter... VISA POUR L'IMAGE De fin août à fin septembre. Festival International du Photojournalisme. Des photographes d'exception vous font découvrir le monde d'aujourd'hui dans des lieux d'exposition chargés d'histoire. FESTIVAL DE MUSIQUE SACREE La deuxième quinzaine d'octobre. Ce festival réunit un grand nombre de musiciens aux univers multiples dans le centre historique de Perpignan. HISTOIRE L'histoire de Perpignan est complexe. Petit village en bordure de la Têt, c'est autour de l'an 1000 que les comtes de Roussillon en font leur résidence. Ils y bâtissent leur château, reconstruisent l'église, fondent un hôpital pour les pauvres. Les bourgeois financent la construction d'une première enceinte autour de l'actuelle paroisse Saint-Jean et obtiennent leurs premières franchises. Les habitants agrandissent leur église. Le premier pont sur la Têt est achevé. Ce n'est qu'après le rattachement du Roussillon à Barcelone et à l'Aragon, que Perpignan devient une ville. En 1276, le roi Jacques II (fils cadet du roi d'Aragon Jacques le Conquérant) en fait la capitale de ses états, le royaume de Majorque. Le château royal - le palais des rois de Majorque - est construit pour l'essentiel entre 1275 et 1300. Comme toute capitale, Perpignan draine et accumule de nombreuses richesses. En 1324, le deuxième roi de Majorque, Sanche, et l'évèque d'Elne posent les premières pierres de la cathédrale. La nouvelle enceinte, commencée dès la création du royaume, est achevée. Les trois nouvelles églises paroissiales (Saint-Matthieu, Notre-Dame la Réal et Saint-Jacques) sont achevées ou en cours d'achèvement. Les grands ordres mendiants (Franciscains, Dominicains et Carmes) agrandissent leurs couvents. En moins d'un siècle, le modeste chef-lieu des comtes de Roussillon est devenu une ville considérable. 20 ans plus tard, après l'effondrement de la monarchie majorquine et les ravages de la peste noire, les crises politiques, démographiques et économiques s'enchaînent. Presque plus rien d'important n'est entrepris avant 1400, à l'exception de la construction du premier Castillet par Pierre IV dès le retour du Roussillon à l'Aragon, et la création de l'Université. L'essentiel des structures et du paysage urbain est néanmoins planté. Les limites fixées à la ville par le fils de Jacques le Conquérant vont rester immuables pendant près de 6 siècles. La renaissance de la première moitié du 15° siècle voit l'achèvement de la cathédrale, la construction de la Loge de Mer et du Palais de la Députation. Mais elle est durablement compromise par la lutte acharnée que se livrent le roi de France Louis XI et Jean II d'Aragon, lutte qui se prolongera jusqu'au milieu du 17° siècle. Pendant 2 siècles, Perpignan sera une ville disputée entre la France et l'Espagne. Les contraintes militaires vont alors scander et contrarier le développement de la ville. Une première Citadelle est construite pendant la première annexion à la France, entre 1475 et 1493, et la porte Notre-Dame est ajoutée au Castillet. Le renforcement des remparts est la grande affaire des 16° et 17° siècles. La troisième Citadelle, construite par Philippe II vers 1575, marque encore le paysage urbain. La ville se rend aux Français le 9 septembre 1642, après un siège de près de 6 mois, dirigé un temps par Louis XIII. Le Roussillon et une partie de la Cerdagne sont définitivement rattachés à la France par le Traité des Pyrénées en 1659. D'immenses travaux sont entrepris, concrétisant le changement de souveraineté. La paix revenue entraîne une floraison de maisons particulières et d'édifices publics. Le baroque catalan explose et souligne à quel point la francisation fut lente sous l'Ancien Régime. L'introduction des modèles français en matière de construction et d'éducation ne s'amorce qu'après 1750. La Révolution française donne une impulsion décisive à ce mouvement. C'est hors les murs que les modifications sont les plus importantes sous l'Ancien Régime : pérennisation de la route de France, construction de ponts, canalisation des rivières pour protéger le grenier à céréales qu'était alors la plaine du Roussillon. A partir de 1750, les premières grandes routes sont mises en œuvre. L'arrivée du chemin de fer sous Napoléon III bouleverse l'économie locale. Au 19° siècle, la population est multipliée par 3. Les fortifications deviennent une contrainte et les élus décident de sacrifier les témoins d'une grande partie du passé de Perpignan, celui de son histoire militaire. La partie nord des remparts, puis la partie sud sont détruites, permettant de relier la ville ancienne et la ville nouvelle construite hors les murs.

Nature

Les allées Maillol sont idéales pour se promener à l'ombre des platanes. Dans le prolongement des allées Maillol, vous trouverez le square Bir Hakeim. BROCANTE DES ALLÉES MAILLOL, chaque samedi matin : livres, vaisselle, meubles, objets décoratifs... J'adore!
Allées Maillol
Les allées Maillol sont idéales pour se promener à l'ombre des platanes. Dans le prolongement des allées Maillol, vous trouverez le square Bir Hakeim. BROCANTE DES ALLÉES MAILLOL, chaque samedi matin : livres, vaisselle, meubles, objets décoratifs... J'adore!
Implanté sur les anciens fossés des Remparts, le square est le poumon vert de la ville depuis 2 siècles. Ce parc de 3 hectares a été récemment rénové avec pour objet la restauration d'un patrimoine écologique majeur. Enrichi de nouvelles allées, le square est désormais ouvert sur l'extérieur.
Square Bir Hakeim
52 Cours Marie Louis de Lassus
Implanté sur les anciens fossés des Remparts, le square est le poumon vert de la ville depuis 2 siècles. Ce parc de 3 hectares a été récemment rénové avec pour objet la restauration d'un patrimoine écologique majeur. Enrichi de nouvelles allées, le square est désormais ouvert sur l'extérieur.
Le Parc Sant Vicens de Perpignan est aménagé autour de deux bassins, l'un permanent et l'autre temporaire. Ce parc vous accueille pour observer la flore du bord des eaux et des rives de la Méditerranée, vous promener, faire du sport, pique-niquer... A côté du parc, vous découvrirez le mas Sant-Vicens, foyer de la céramique d'art en Catalogne. Créé par Firmin Bauby, plusieurs artistes y ont travaillé, dont Lurçat. Vous pourrez emporter un souvenir de sa boutique ou participer à un atelier découverte.
6 íbúar mæla með
Parc Sant-Vicens
6 íbúar mæla með
Le Parc Sant Vicens de Perpignan est aménagé autour de deux bassins, l'un permanent et l'autre temporaire. Ce parc vous accueille pour observer la flore du bord des eaux et des rives de la Méditerranée, vous promener, faire du sport, pique-niquer... A côté du parc, vous découvrirez le mas Sant-Vicens, foyer de la céramique d'art en Catalogne. Créé par Firmin Bauby, plusieurs artistes y ont travaillé, dont Lurçat. Vous pourrez emporter un souvenir de sa boutique ou participer à un atelier découverte.